Carnet de voyage


 

Au sortir de Boult, après quelques lacets et le petit hameau de la Tounolle, la rivière du même nom entre dans un vallon boisé et impénétrable digne de Brocéliande. Dans des fonds humides et marécageux, la rivière circule entre les arbres. L'ambiance y est sauvage, primaire, chargée de mystères. On s'attend à voir sortir des eaux quelques elfes ou autres déesses mythiques. L'endroit est unique et rare, la lumière qui filtre à travers les arbres est étrangement douce et colorée. Rien ne laisse à penser que nous soyons à quelques centaines de mètres d'une route et à un kilomètre du village et encore moins en Franche-Comté. D'un coup on sort du bois pour entrer dans le village de Boulot, au pied de son château, là ou dans l'ancienne orangerie, disparaît sous les copeaux, l'antique menuiserie d'un ébéniste passionné.

 

 
Retour

Aquarelle de Franche-Comté: La tounolle


 

L'aquarelle

Aquarelle très difficile. J'ai longuement piétiné dans le rendu de la lumière et dans l'effet de profondeur.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org