Carnet de voyage


 

Les sources du Lison 2

La falaise vomit son jus avec une violence inouïe et un vacarme étourdissant répand dans l'atmosphère une bruine légère et froide. Dans la reculée, l'ambiance est déjà hivernale, le soleil ne pénètre plus jusqu'à l'eau et effleure à peine quelques cimes d'arbres encore dorés. Mais d'où vient cette eau? Remonte-t-elle des profondeurs, vient-elle d'ailleurs? Ou est la petite source tranquille à laquelle on est le plus souvent habitué. Là , elle se déchaîne, les flots rugissent de grondements menaçants, les remous, les tourbillons avalent la matière pour la rejeter un peu plus loin . Quel combat se livre-t-il ici? Il faudrait un Virgile pour en expliquer le sens. La Vouivre doit se régaler dans ce jacuzzi naturel improviser, elle a autre chose à penser qu'à s'occuper de nous, c'est bien heureux ainsi. Peut-être sera-t-elle emportée par le tumulte? Jusqu’où? Il faudra attendre de nombreux kilomètres pour que ces flots veuillent bien se montrer plus pacifiques, puis ils viendront grossir le Doubs, la Saône et enfin le Rhône. Quel chemin? Quel destin?


 

 
Retour

Aquarelle de Franche-Comté: Les sources du Lison s


 

J'ai bien aimé ce travail. L'eau reste toujours une aventure. Le ton, le mouvement, le réalisme restent des expériences périlleuses.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org