Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
      
 

Sorties des abimes maléfiques, des fleurs virginales viennent prendre la lumière. Sorte de sirènes trop séduisantes, elles captent et emprisonnent le regard, hypnotisent et attirent vers ce tapis vert, laissant imaginer que la terre est ferme, jusqu'à ce qu'il se dérobe sous le pas avant de se refermer sur sa victime et la faire disparaître sous son manteau. Là dans les profondeurs glauques, et noires, la terre vivante fait son oeuvre, elle absorbe tout, digère tout, arbres, animaux plantes et les réduit à un humus gras au bénéfice de la nuit des temps. Ainsi la terre imperturbable suit-elle son chemin, pendant que les hommes, ailleurs, l'assassinent.

 

 
Retour

Aquarelle de Franche-Comté Nénuphars 5


 

L'aquarelle.

Cinquième de la série, si le geste est plus sûr, dompter les couleurs et rendre les volumes reste une aventure.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Cration site internet, www.melian.org