Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
      
 
Des gorges il faut bien sortir un jour et réapparaitre à la surface pour retrouver des horizons plus faciles a gérer, des espaces plus équilibrés, mais ce serait trop banal que les choses se terminent aussi simplement par une ouverture sur la plaine. Ce ne serait pas comtois, alors quelle est la surprise?Au moment ou la Brême sort des gorges pour rentrer dans la vallée de la Loue, après un virage serré on sent que tout aurait pu être autrement . Si les eaux sont basses, elles vont vers la Loue toute proche, si les eaux sont plus fortes, elles ferment le virage et repartent vers la montagne pour, contre une falaise, s'engouffrer dans une énorme gueule ouverte ou elle disparaissent complètement englouties  dans des profondeurs insondables, pour ressortir enfin  dix kilomètres plus loin. A certains moments cette gueule décide de régurgiter les flots récoltés sur les plateaux  et de les déverser en sens inverse dans la Brême qui les emporte vers la Loue, pour mieux comprendre c'est un gouffre qui fonctionnent dans les deux sens.  Je ne peux pas imaginer que Gustave Courbet n'ait pas associé cet endroit à son concept de «L'origine  du monde »
 

 
Retour

Aquarelle de Franche Comté: Le puits noir 4


 
L'aquarelle
Je sens dans cette aquarelle une étape importante de mon apprentissage, les feuillages sont plus fins plus assurés, les tons plus subtiles et mieux étagés l'effet de profondeur et d'ouverture s'imposent comme un aboutissement. Les fondus donnent une impression d'achèvement et d'unité qui me plaisent bien.  Je suis aspiré par le sujet et je me laisserais volontiers tenté par la poursuite de l'expérience en continuant la série, car j'ai bien d'autres sites à explorer dans ses gorges. Convaincu d'être arrivé à une étape, je décide de m'arrêter là, du moins pour l'instant. Je ferai une autre série de ces sites du puits noir plus tard. Il faut que je digère le fruit de ce travail.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org