Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
 

Le genévrier Cade

Commun? Banal? Ne vous trompez pas, ce buisson qui vous gratte au passage en laissant une senteur un peu âpre est peut-être millénaire. Il a longtemps été recherché pour son bois très dur, très beau, avec des parties claires, presque blanches, d'autres, très sombres, veinées, ou piquetées de tons brun ou roux. Dès la préhistoire, les hommes en ont utilisé l'huile pour la médecine, pour se protéger des parasites, pour soigner les blessures. J'aime cet arbre et l'architecture qu'il prend parfois. J'aime ses troncs torturés, ses branchages parfois si denses, qu'on ne peut y passer la main. J'aime ses feuilles si pointues si on les affronte et qui peuvent être si douces dans l'autre sens. Le Genévrier se marie avec la nature et le paysage, il signale le sens et l'importance du vent dominant qui lui a sculpté sa forme. Ses baies colorées traversent l'hiver et nourrissent les oiseaux. Les agriculteurs lui ont toujours voué du respect et il n'est pas rare de trouver de vieux solitaires au milieu des cultures. Vous avez là un seigneur de la garrigue provençale.

 

 
Retour

Aquarelle de Provence: Branche de genévrier cade


 

L'aquarelle

Le challenge était de donner du volume dans ce gros plan tout en gardant un fondu dans les tons relevé par la densité des baies. Je voulais rendre la richesse de ces baies marquées par l'hiver et le pourrissement.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org