Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
      
 

En remontant vers Lacoste


Après le doux vallonnement de la plaine qui vient mourir au pied de la butte où Lacoste s'accroche glorieusement dardant le donjon de sa forteresse, la pente se raidit. Là, après une bastide, contre un mur de pierres énormes, prend le chemin qui monte jusqu'à l'église. Un chemin ? Plutôt un sentier muletier datant peut-être du moyen âge, ou presque. Il est enchâssé entre deux murs de pierres sèches. Celui de l'amont retient péniblement le talus sur lequel s’accrochent une végétation buissonneuse à travers laquelle de lourds chênes bicentenaires ont percé pour étendre leurs branchages en parasols énormes ou scintillent de mille feux les douces couleurs des feuilles printanières, tandis que leurs pieds s'enracinent goulument en enlaçant et en absorbant les rochers dans leurs bras tentaculaires. Du côté val, le mur est moins haut, le regard perce au niveau des herbes et fait de nous des êtres rampants au milieu d'une flore exubérante, de bataillons d'insectes par instant happés par de gros lézards verts, des mulots surpris s'enfuient dans les feuilles mortes à raz de nos têtes. Dans le fond du sentier, de grosses fourmis se sont fait des autoroutes que nos pas perturbent à peine. Des grandes herbes ondulant sous les cerisiers, jaillit d'un coup un lièvre apeuré qui s'envole au dessus de nos têtes pour disparaître dans les taillis. Ou sommes nous donc ? Dans un pays imaginaire ? De légende ? Rien de tout ça, Bonnieux, de l'autre coté de la vallée, perce bien à travers la futaie, et derrière à peine à deux cents mètres, les maisons de Lacoste craquent en se dilatant au soleil du matin.


 

 
Retour

Aquarelle de Provence: Sentier montant à Lacoste


 

L'aquarelle


Ce site m'inspire vraiment, le besoin de le peindre me vient d'un coup et l'aquarelle se compose sans heurt, jouant des transparences et des ombres, pour donner du relief, j'accentue certains éléments. J'aime bien ce travail.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org