Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
  Venise est une ville extraordinaire. Chaque jour s'y déverse son flot de touristes pressés qui se ruent tous par les mêmes rues vers les mêmes lieux mythiques. Pour beaucoup , ils repartiront en fin de journée, repus, les yeux remplis de cartes postales, les jambes lourdes d'avoir trop piétiné. Venise , c'est autre chose, c'est la ville des surprises des mystères. C'est la ville qui s'infuse doucement chez qui se laisse séduire par les petites choses , les canaux déserts, les façades décrépites, les trages sombres d' ou sortent parfois de mystérieuses silhouettes menant une vie tout ordinaire qu'on n’imagine pas dans un tel endroit. La ville imprègne alors ce visiteur curieux et pas pressé. Elle va petit à petit l'envahir, le combler de tant d'émotions, de tant de secrets, de tant charmes, quelle va lui inoculer une passion amoureuse qui ne le lâchera plus . C'est comme ça que naissent des possédés par Venise, des inconditionnels qui ont sans cesse Venise dans la tête, qui lui vouent un culte déraisonnable, qu'ils habitent dans l'âme. Alors, ils y vont, y retournent encore et encore, comme intoxiqués par on ne sait quel venin, mais qui fait d'eux ces privilégiés qui ont dépassé le tourisme consommateur d'images pour devenir des fidèles à une âme,une esthétique, une façon de vivre même hors du temps comme une sorte de résistance au futile de nos sociétés modernes. Découvrir vraiment Venise, c'est aller à la rencontre de ses silences, d'apprendre à les écouter, s’imprégner de leurs musiques traversant le temps et l'histoire, jouant avec le passé et le présent un jeu fou qui nous bouleverse.  

 
Retour

Aquarelle d'Italie: Venise 3


 
L'aquarelle Jusqu'où aller dans les détails ? C'est toujours la grande question.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org