Carnet de voyage


  L'aquarelle. Très difficile. Le soucis était de transférer l'ambiance, le milieu étonnamment léger , donner de la profondeur à l'ensemble, pour cela j'ai joué sur les flous.  

 
Retour

Aquarelle du Valais: Aconit


 
C'était par un timide matin de Juillet. Il avait neigé la veille pas bien haut. Sur le village, l'été se faisait tout de même sentir et les fleurs remplissaient tous les espaces. Sur le bord du chemin près du Grand Hotel de Chandolin, un parterre d'aconits étincelait au soleil. La rosée du matin avait laissé des diamants éclatants sur toutes les tiges comme sur les fleurs, donnant une impression de préciosité et de fragilité.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org