Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
 

La Rêche


S'il existait un paradis sur terre, ce serait peut-être là. Petit hameau à deux mille mètres isolé sur un balcon inondé de soleil, tourné vers le fond de la vallée ou percent les mythiques quatre milles, accueille le visiteur dans un printemps précoce, alors que partout ailleurs la neige hivernage règne encore. La rêche émerge comme un ilot de vert dans une mer immaculée et moutonneuse. Il ne fallait pas être de la dernière neige pour vivre là, mais avoir en soi le goût de la solitude et de l'ascèse.


 

 
Retour

Aquarelle du Valais:Chandolin, la Rêche


 

L'aquarelle


J'aime bien certains détails de cette aquarelle, la profondeur du fond, la lumière de la forêt.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org