Les Aquarelles


 
 
Monter une galerie est toujours un exercice périlleux. Comment procéder ? Quelle logique adopter ? Quel ordre proposer ? Que vouloir démontrer ?

J’ai choisi le désordre, pas de chronologie, pas de thème, mais un simple patchwork coloré ouvrant à certains moments sur une surprise. La galerie se découvre donc au gré de l’envie sur l’image qui plait. De l’une à l’autre, elles invitent à un petit voyage qui permettra au visiteur de faire une parenthèse illustrative ou une évasion autour de quelques photos, d’autres aquarelles et un petit texte commentaire. Le site va bouger en permanence. Plus de cent aquarelles vont peu à peu rejoindre la galerie. Les photos vont changer régulièrement, les textes accueilleront les idées sorties de mes balades matinales.

Pour moi, l’aquarelle que je réalise me permet de m’enfoncer dans l’intimité d’un paysage ou d’une situation. J’y pose le ton, la couleur au gré des mélanges  autant hasardeux que sophistiqués, j’en  ressens le goût autant par l’atmosphère qui se recrée peu à peu, au fur et à mesure des couches qui se succèdent, les parfums ressortent, des souvenirs m’envahissent, guident ma main. Dans ces moments, rien d’autre n’existe, je pénètre le papier qui me met en transe. L’image en construction est entière en moi et m’inonde, m’habite. Elle m’appelle et m’obsède. L'aquarelle c'est aussi un yoga par la concentration, le geste, la méditation. C'est un moyen que j'utilise depuis des années pour rompre avec le stress l'angoisse provoqués par mon métier de psychologue dirigeant un centre d'insertion et d'hébergement pour adultes. Depuis Novembre 2009 la peinture est devenue mon activité principale.

Peindre ce n’est pas que le moment où l’on tient le pinceau. C’est le moment où l’on se réveille avec une idée, une couleur, voir un paysage et le sentir se transformer dans sa tête. Peindre c’est encore rechercher, voir d’autres peintures d’autres peintres, c’est s’émouvoir, c’est admirer au point d’atteindre l’ivresse, c’est se mettre en colère, rêver, avoir peur. La peinture devient pour le peintre une obsession, un tiers avec lequel il se fond par moment. C'est une vie à part entière pleine de tourments.



pages :   1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18  



Lourmarin Provence Touffe de biscuitelles
 
Luberon. Venant de Chantebelle
 
Provence. Rustrel
 
Provence. Saignon
          
Bonnieux: au long des jardins
 
Murs: le Maître chêne
 
Quitteur: intimité
 
Italie : Florence, Ponte Vecchio un soir
          
Choyes, Haute Saône
 
Emergeant des blés
 
Luberon, Bonnieux, L'école des filles
 
Luberon Sivergues
          
Luberon De Buoux aux Seguins
 
Grenades 2
 
Luberon. Apt.le Guigou
 
luberon Saignon,le rocher
          

Je n’ai pas de prétention sur mes productions lesquelles témoignent bien pauvrement du vécu qu’elles m’ont procuré. Je n’ai rien à prouver à personne. Je n’ai que l’intention d’inviter le visiteur à un moment avec des peintures, des photos, des mots, avec l’idée de lui donner un peu de plaisir et l’envie d’aller plus loin, qui sait d’y revenir peut-être. Pour moi c’est créer une sorte d’intimité amicale autour d’une atmosphère plus qu’autour de mes seules aquarelles. A certains moments le visiteur pourra se rendre compte que je m’adresse directement à lui comme dans un face à face car en fait par cette visite vous venez un peu chez moi. 

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
www