Fondation Gianadda:Dans l'Antiquité Grecque, la beauté du corps


Retour
   
Fondation Gianadda:Dans l'Antiquité Grecque, la beauté du corps
 



Dans l'Antiquité Grecque : la beauté du corps.


Léonard Gianadda  nous étonne une fois de plus  avec sa nouvelle exposition, allez vite à Martigny, vous y trouverez charme , beauté, extase devant autant d'harmonie, autant d'esthétique dans de somptueuses représentations du corps humain issus de la Grèce antique. Les grecques avaient inventé la république, la citoyenneté et la démocratie, n'avaient ils pas atteint le sublime dans l'art?

Le corps humain y est sacralisé dans sa composition plastique, mais aussi dans l'esthétique du mouvement, de la vie, et du culte de la santé avec le sport comme philosophie, qui font de ces sculptures, la représentation d'une beauté intemporelle. Si les hommes étaient facilement montrés nus, parfois très virilement musclés, parfois plus féminisés dégageant des charmes plus ambigus montrant un côté plus fragile de la nature humaine. Les femmes étaient plus souvent vêtues, mais nues, comme on les voit ici, elles se livraient avec une grâce renversante et une délicatesse extrême ou les positions, les mains, des visages et les plis des restes de vêtements abandonnés, ne faisaient qu’augmenter encore le caractère érotique dans une esthétique absolue. Les Grecques sont allés au-delà de tous les complexes en mythifiant la fusion des corps en inventant Hermaphrodite. Les dieux-hommes et les hommes-dieux permettent une ouverture mentale et psychologique ou la vie se mélange avec le mythe et une imagination extraordinaire. Le satyre, la nymphe, la déesse, le dieu envahissent le réel de l'amour et du désir. L'être humain est au milieu d'un jeu qui lui échappe . Vous n'aurez ici qu'un petit exemple, de ce qui est à voir à Martigny, ne manquez pas cette exposition. La belle salle d'exposition de la Fondation Gianadda ne fera qu'amplifier votre plaisir en vous offrant une flânerie irrésistible.



     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
   


 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Cration site internet, www.melian.org