La Sardaigne


Retour
   
La Sardaigne



La Sardaigne

La Sardaigne est une ile très originale en rupture avec tout ce qui l'entoure. Elle semble avoir traversé l'histoire sans que les grandes civilisations ne l'atteignent vraiment . Administrativement parlant elle est italienne, mais elle cultive sa différence. C'est une ile, dont le peuple ne vit pas de la mer, les ports, les villes côtières, sont rares,  il y n'y a pas énormément de vieux villages, mais ceux ci sont toujours surprenants.  Les monuments antiques ne font pas légion mis à part quelques  monuments phéniciens, il y a de magnifiques églises romanes et pisannes. Mais qu'est ce qui fait que cette ile est si attachante? Laissant des souvenirs si forts?
Sa taille et sa diversité? C'est la  plus grande  ile de la méditerranée. Les terres, les montagnes, les côtes changent au gré du voyage. Les granites succèdent aux calcaires, aux porphyres rouges ,aux basaltes noirs, transformant d'un coup l'atmosphère, les couleurs de la mer et les tons éclatants de la végétation. Ici pas d'uniformité, tout est chaos et et surprises. Au détour d'un virage, on peut se retrouver en complète nouveauté, au seuil d'une terre inconnue, en pleine rupture avec ce que l'on vient de quitter. C'est une ile de nature forte et sauvage avec une richesse chromatique ahurissante : des milliers de verts de rouges, de blancs de noirs, de bruns, de bleus. C'est à la fois la Grèce, les Caraïbes, l'Espagne, mais aussi le Causse , la Corse ou la Californie et l'Afrique
du nord. Mais ce n'est rien de tout ça, car il y a les sardes et ils sont chez eux, à la fois discrets respectueux de la nature qu'ils ont par leur culture su protéger. Par milliers, les Nuraghis, sorte d'ancêtre  miniature du château fort, dont il reste partout des tours de pierres témoignant de l'importance du développement et  de l'ingéniosité d'une civilisation oubliée depuis trois mille ans. Des tombes collectives dites des géants, composées de grandes pierres  dressées, témoignent de cultes mystérieux.  Le Sarde s'est isolé du monde et des influences, il a protégé sa terre des invasions,  en désertant ses côtes et en se réfugiant dans ses montagnes ou il s'est forgé un mental de fer, des sentiments vrais .
La Sardaigne se visite tranquillement en en faisant le tour avec des traversées au gré des escarpements des massifs. Il faut prendre le temps de s'arrêter, et de s'imprégner de l'ambiance, de la terre, du climat et des hommes. Il faut se saouler de cette eau si pure de sa méditerranée de ses sables blancs ou rouges. A la montagne comme à la mer, enfoncez vous dans les chemins qui mènent nul part, au bout, vous y trouverez probablement le paradis, l'extase. La Sardaigne est une ile qui met de la distance avec ce que l'on connait et avec nos habitudes, nos certitudes .
Je ne vous proposerai pas d'itinéraire ni de choses spécifiques à voir, allez en Sardaigne sans aprioris et laisser vous porter par votre curiosité.

     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
         
   
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org