Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
      
 

Cerisiers du Guigou.

En balcon au dessus de la vallée d’Apt, les sillons tirent l’ocre  comme des traits de peinture. Les boules de coton  des fleurs de cerisier, illuminent le paysage. Combien d’hommes harassés par le travail se sont reposés au pied de ce cyprès, à l’ombre de cette cabane, se désaltérant d’une giclée de roussette bien fraîche, rêvant des belles filles de Gordes, le village d’en face.  

 

 
Retour

Luberon. Apt.le Guigou


 

J’ai aimé retrouver cette atmosphère de peinture un peu brute. La difficulté fut dans la recherche d’une profondeur, dans un relief occasionné par les différences de densité. Comment peindre ces boules de fleurs ? Tout d’abord, un cache en papier pour protéger l’espace réservé, puis une touche de rose, une pointe de couleurs pour donner du volume. J’ai toujours du mal à savoir par ou commencer, c’est peut être aussi  ça l’aventure du peintre !!!

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org