Carnet de voyage


   
 
 
   
      
  Derrière le Boisserand un petit chemin mène aux collines jusqu'à Caseneuve. Là les cerisiers abondent comme des champs de cotton. Près du champ du fou , j’ai préféré ceux-ci parce qu’ils étaient dans un environnement particulier. Pas si loin de là se trouve une très belle borie qui étonne par son excellence dans l’équilibre de sa pyramide.  

 
Retour

Luberon. Cerisiers des Laurons


 

Cerisiers des Laurons

 

Grand plaisir pour cette peinture, je la peignis d’un trait. Les jaunes les verts tombèrent comme une évidence et le champ de cerisiers martyrisés par une taille méchante, prit sa place sur un arrière plan saumoné.

 

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org