Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
      
  Tel un vaisseau lancé au dessus des flots, Ménerbes trône en bijou luberonien au dessus de la plaine. Cet  éperon attira les hommes depuis la pré-histoire, mais c'est l'époque médiévale qui nous laisse le plus de traces  et qui lui donne ce caractère exceptionnel. Les maisons s'accrochent à la paroi rocheuse, ou de petites ruelles courent sur ses flancs escarpés emmenant le visiteur de surprises en surprises. A la proue  de ce bateau mystérieux, en balcon, un cimetière romantique couvert d'une pelouse rase nous donne l'envie d'y reposer un jour. L'éternité doit y être douce. Les portes fortifiées, les jardins suspendus; les murs de défense, se succèdent en cascades. Le castel, le campanile, l'église romane, les places, nous ravissent de leur équilibre et de leur charme. Chaque recoin cache un trésor, un toc de porte, une maison serrée entre ses ruelles , un arbre en fleurs, une colonne, un point de vue magique. Il faut s'y laisser porter, glisser au long de ses rampes  de pierres moyenâgeuses. Ménerbes c'est aussi la vie d'aujourd'hui son marché, ses expositions, les gens qui l'habitent, les anciens, indigènes, riches de leur culture et de leurs traditions, ou il n'y a que de belles âmes, les nouveaux, illustres, présents ou disparus ajoutent encore à la force de cet endroit. Niclolas de Stael, Picasso y habitèrent , François Nourrisier y a trouvé l'inspiration et le repos. D'autres, plus  anonymes de l'art de la culture de la musique s'y  nourrissent et répandent une astmosphère particulière.  C'est vraiment une belle arche de Noé.  

 
Retour

Luberon, Ménerbes,au bout de la ruelle


 

L'aquarelle:
J'ai été touché par l'harmonie et la douceur simple qui se dégageait de cette maison aux volets rouge éclaboussée par le soleil matinale et qui envahissait tout le regard. Le montage et la réalisation de cette aquarelle se firent d'un trait , les couleurs trouvèrent leur équilibre par magie Le résultat est simple sans prétention, répandant une belle gaité  et une belle lumière provençale.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org