Carnet de voyage


   
 
 
   
      
 

Saignon

Village mythique du Luberon, lové dans un repli, caché derrière son rocher, il affronte de face les plus durs mistrals. Le rocher est comme la proue d’un navire fantôme qui perce le ciel. Ce fut le premier village de notre découverte du Luberon dans les années 70. Dans la rue principale, derrière des lauriers roses en pots,  sur une petite table de fer peinte en vertcouverte d'un  marbre gris, une vieille dame venait nous servir le matin un grand café brûlant pour nous réconforter de la nuit que nous avions passée dans un creux de chemin sur la plateau de Claparède. Le traditionnel  lavoir couvert rappelle ce que put être l’activité du village lequel remonte au XII em  siècle. Aujourd’hui sur cette place un bar restaurant très accueillant expose fréquemment les artistes locaux. Un peu plus loin, la place de l’horloge ou trône son campanile me pince toujours un peu le coeur car c'est là que j’ai dormi bien des fois chez mon ami Claude lequel est à l’origine de cette passion pour ce pays. De là, on peut remonter jusqu’au rocher ou se dressait jadis une forteresse.

Saignon, c’est encore sa magnifique église, ses ruelles tortueuse où hurle le vent, c’est,ses endroits abrités intimes et chauds, contrastant comme nulle part ailleurs avec des recoins glacials quelque soit la saison. Je l’aime parce qu’il a de la trempe, il est le portrait vivant  du  Luberon nord.

 

 
Retour

luberon Saignon,le rocher


 
J’ai voulu cette aquarelle tourmentée par un ciel de début de printemps. J’ai eu beaucoup de mal à la réaliser. Je m’y suis repris plusieurs fois, sans être vraiment satisfait du résultat . Toute fois il y a des sensations que j’aime bien. Particulièrement le contraste entre ce rocher qui émerge de cet entassement de maisons de pierre et de toitures enchevêtrées. J’ai bien aimé encore cet écrasement du village dans ce creux tournant autour du rocher.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org