Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
      
 

Le petit étang dans la forêt se recouvre peu à peu au printemps d'une mer de nénuphars sur lesquels viennent marcher les hérons en quête de quelques grenouilles, puis les bourgeons épais comme des gros fruits percent l'épaisse couche verte avant d'exploser libérant cette belle fleur blanche . On pourrait croire à une plage de la méditerranée au mois d'aout, certaines assiettes vertes s'étalent entre deux eaux, d'autres se parent de décors aguichants , d'autres encore relèvent leur col et font des manières enfin certaines restent dressées en l'air cul par-dessus tête faute de place. Cet étang , banal en soit prend des airs de monde surréaliste et magique. Que peut-il venir des profondeurs de ces eaux sombres?

 

 
Retour

Peinture de Franche-Comté:Nénuphars de Geneuille


 
L'aquarelle.
Première aquarelle d'une série ou le pari est de résoudre en aquarelle le besoin de densités fortes de couleurs dans les ombres et dans les transparences  des eaux glauques.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Cration site internet, www.melian.org