Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
 

A Marie

Quoi de plus normal que de dédier cette aquarelle à Marie Zufferez sur laquelle j'ai déjà écrit dans ce carnet de voyage, Gillou est son domaine depuis si longtemps, à elle, après ses parents, après ses grands-parents peut-être, alors pour moi qui suis tombé amoureux de cet endroit magique et d'elle aussi, je me devais de lui offrir cette peinture.

Je sais qu’elle a du l'accrocher au mur de son petit logement de Sierre à côté des photos que je lui ai déjà envoyées, bien en évidence pour que ses yeux tombent dessus à chaque instant, en attendant qu'elle y remonte pour de vrai, en attendant qu'elle goute à nouveau aux parfums de résine et d'herbe fraiche, en attendant qu'elle s'enivre de la montée des nuages de ouate blanche aspirés par les sommets, en attendant de re trouver les cervidés qui viennent lui rendre visite le matin à la fraiche, en attendant que fonde un peu cette neige légère et abondante qui recouvre tout pendant l'hiver et qui rend ses déplacements si difficiles et si hasardeux qu'elle n'ose plus y monter à cette période, alors que pourtant, elle aime tant cette neige qui donne du silence, qui fait de Gillou un bateau ivre perdu au milieu de nulle part et qui donne l'impression d'être si près du ciel. Cette aquarelle, au bout de son lit, lui permettra d'attendre les beaux jours en rêvant, j'espère .

 

 
Retour

Peinture du Valais: Gillou pour Marie Zufferey


 
Gillou pour Marie
Encore une aquarelle de Gillou qui s'inscrit dans une recherche d'ambiance, là, il neige, faire des flocons de neige en aquarelle n'est pas évident, il fallait donner aussi de la profondeur en voilant le fond autant de challenges gagner pour aboutir à ce résultat.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org