Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
 

La Rêche 4


Combien de fois Ella Maillard s'est-elle assise à cet endroit pour rêver à ses hautes montagnes d'Asie. C'est vrai que si au fond de la vallée, le chapelet de sommets de plus de quatre mille mètres couvrant tout l'horizon pourrait lui laisser croire d'être encore au Tibet, tout près, les raccards et autres mazots de la Rêche, devaient lui permettre de sortir du rêve en douceur, lui rappeler aussi qu'elle se trouvait bien à Chandolin,après sa rêverie, la rassurant du chemin restant à parcourir pour rentrer chez elle. En balcon au dessus de la vallée, ils sont regroupés, empilés presque, les uns sur les autres, tournés vers les sommets, laissant en face, l'ombre du versant opposé, manger peu à peu le paysage. S'il est un endroit touché par la grâce, c'est celui là.

 

 
Retour

Peinture du Valais: La Rêche 4


 

L'aquarelle


Petite aquarelle intimiste tons sur tons révélant bien le mystère qui émane de l'endroit. Cette aquarelle fut une belle expérience.

 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org