Carnet de voyage


   
 
 
   
       
 
 
 
   
 
Les mayens de Roua

Juste au dessus du village on accède aux pâturages de Roua par le sentier du Crêt.  Quelque soit la saison , l'endroit livre ses trésors. Que ce soit le sentier, les mélèzes , ces petits  mayens semés à la volée par une main divine et inspirée,  le lieu provoque un sentiment de bien être et d'harmonie qui amène vite au bonheur. Peut-être est ce du aux couleurs ? Au soleil? À la chaleur réconfortante qui y règne vu que l'endroit est bien abrité, en tout cas cela fait longtemps que les gens de St Luc en jouissent et viennent se prélasser sur les bancs qui ont été offerts par certains d'entre eux pour que chacun en profite. Ce jour là tout était d'or, L'herbe jaunie répondait à une lumière chaude . Les trois petites bâtissent traçant le chemin comme des perles sur un collier donnaient un caractère humain à cette nature excessive. Dans un tel endroit pas de souci pour l'inspiration, tout est beau, tout se peint.
 

 
Retour

Peinture du Valais; Val d'Anniviers: les mayens de Roua


 
L'aquarelle
En montagne ce qui surprend et qui est difficile à rendre en aquarelle ce sont les contrastes entre l'ombre et la lumière lesquels occupent de grandes surfaces. Dans cette aquarelle j'ai un pan de montagne très sombre faisant écho à un pan très lumineux. Dans une première réalisation, je me suis complètement perdu dans cette partie sombre qui a mangé toute la peinture. J'en ai donc refait une seconde. Ces jeux ombre, lumière sont des caractéristiques de la peinture de montagne  qui lui donne un attrait particulier et qui la font sortir d'une peinture banale de paysage. Ici les trais sont forts et les taches de couleurs mangent le réalisme naturel. Un peu trop de teinte et tout bascule.
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org