Photos du Valais: Saint Luc impression d'automne


Retour
   
Photos du Valais: Saint Luc impression d'automne



Saint Luc juste avant la première neige.

 

Avant de rejoindre notre capitale pour rendre visite à Courbet, nous voulions nous nourrir du feu des mélèzes. Déjà dans les fonds en passant le Jura nous avons frémi devant l’éclat des couleurs. Les bords du lac encore tôt le matin disparaissaient dans une brume grise ou par endroits le soleil arrivait à percer, créant alors de grands traits dorés du ciel jusqu'à l’eau qui finissaient leur course par  une tache scintillante d’or, d’orange et de roux. Il fallut attendre Vevey pour que le voile se déchire et nous laisse apprécier le patchwork de mille jaunes des vignes. Au dessus de Sierre, en montant le Val d’Anniviers sous un ciel d’un bleu intense, les couleurs prenaient encore plus d’audace. Niouc, Vissoie, les taches de feu de

plus en plus nombreuses embrasent le paysage en contrastant insolemment  avec les verts sombres de pins d’Arol. Saint Luc au milieu d’un brasier fou, éclate de beauté dans son écrin. Les chalets brun roux paraissent enchâssés dans l’or comme des pièces d’orfèvrerie. L’hôtel Weisshorn comme un gros solitaire, semble flotter sur des ondulations de verts de jaunes, de rouges, vite rejoint par une vague déferlante de feu qui après être remontée du Prilet, s’est cognée contre le Touno pour venir mourir au pied de l’hôtel. Ce n’est plus du paysage, c’est de l’impressionnisme délirant, majestueusement  fou, brut à l’état pur. Choqués par ce spectacle, notre descente de Tignousa au village nous bouleversa. Le retour le soir avec un ciel rouge et les derniers rayons illuminant les touffes de mélèzes ou de peuples sonnaient les portes du paradis.


     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
     
 
 
 
     
          
   
 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org