Carnet de voyage


   
 
 
   
       
   
 
 
   
       
 
 
 
   
 

Appuyée au bastingage d'acier poli, elle avait tourné la tête pour épier au loin à l'horizon, les premières ombres de l'ile de korkula perdue dans les vapeurs bleues de l'été. Le soleil lui brulait les épaules, quelques cheveux sauvages égarés de son chignon, ondulaient caressant sa nuque délicate. Quelles idées vagabondaient alors dans son esprit endormi par la chaleur? Quelle nostalgie l'habitait ? Le rêve d'un dieu grec égaré? Le sillage d'un bateau vénitien? Le mirage d'un mystère inavouable? Elle seule pourrait le dire, mais pourquoi la déranger, laissons la dans son imaginaire, perdue au milieu des eaux profondes de l'Adriatique.

Les traversées de mers sont toujours des espaces étranges, des moments rares et pleins de mystères et de surprises et de rêves....

 

 
Retour

Portait de Brigitte regardant la mer


 

L'aquarelle:

Le sujet prend toute la peinture , je voulais souligner cette intemporalité, ce rêve éveillé dans la lumière brulante.


 

Jérôme Boillot, tous droits réservés
Création site internet, www.melian.org